Abonnement Dons Devenir membre Admin
BienvenueLama Lobsang SamtenEnseignantsActivitésLa philosophie bouddhiste tibétaine
Introduction aux étapes du cheminPetite capacitéMoyenne capacitéGrande capacité
La bodhicittaLes six ParamitasLa relation entre lama et discipleLe Vajrayana
Le bonheurLes deux véritésL'esprit et les cinquante et un facteurs mentauxLes 110 aspects de l'omniscienceLes signes et marques du corps d'un bouddhaLa propre nature de bouddhaConclusionEnseignementsRéférences
Album photoBoutiqueParrainez un TibétainLe Centre ParamitaLiens utilesNous contacterCarte du site

LA NATURE DE LA BODHICITTA

Ce texte présente la nature de la bodhicitta, la façon dont elle évolue ainsi que les moyens de la développer. La bodhicitta ou l'esprit d'éveil consiste à vouloir atteindre le plein éveil pour le bien de tous les êtres sensibles.

Les vingt-deux exemples de bodhicitta et leur signification

Les vingt-deux exemples de bodhicitta correspondent aux différents stades des cinq voies du mahayana qui conduisent à l'éveil (voir note de bas de page). La bodhicitta est basée sur une qualité ou une attitude spécifique à chaque stade.

1. La terre

Telle la terre qui sert de base à la croissance de toute la végétation et à la vie des êtres, la bodhicitta du pratiquant est le terrain qui lui permet de croître vers l'éveil. À ce premier niveau, la bodhicitta est soutenue par une aspiration et une confiance claires en celle-ci, lesquelles naissent à la suite d'une analyse minutieuse de ses qualités.

2. L'or

Tel l'or qui ne peut se détériorer et dont la nature demeure toujours aussi pure avec le temps, la bodhicitta basée sur l'intention ne peut dégénérer. Elle reste stable car elle est maintenant basée sur l'esprit d'éveil d'engagement et non simplement sur l'aspiration.

3. La lune

Telle la nouvelle lune qui croît jusqu'à devenir pleine et totalement lumineuse, la bodhicitta soutenue par l'intention supérieure croît sans cesse en force jusqu'à la bouddhéité, par le développement des accumulations de mérites et de sagesse.

4. Le feu

Tel le feu qui brûle tout ce qu'il rencontre, la bodhicitta de la voie de la préparation permet de s'engager dans la méditation sur la vacuité, qui mettra un terme à la vision fausse affirmant que la personne et les phénomènes possèdent une nature intrinsèque.

5. Le trésor

Tel un trésor qui peut combler les besoins d'une multitude d'êtres, celui qui possède la bodhicitta soutenue par la perfection de la générosité devient un trésor infini pour tous les êtres. Celui-ci peut combler tous leurs désirs, principalement en leur transmettant le Dharma selon leurs aspirations et leurs capacités. Il peut aussi aider ceux qui pratiquent le véhicule hinayana à «faire le grand saut» dans le véhicule mahayana.

6. La source précieuse

La bodhicitta soutenue par la perfection de l'éthique est comme une source précieuse, car elle est le point de départ de toute belle chose et de toute qualité. Grâce à nos vœux de libération individuelle et de bodhisattva ainsi qu'à nos voeux tantriques, nous pourrons atteindre l'éveil. Sans éthique, il est impossible d'acquérir de nouvelles connaissances et de progresser sur la voie.

7. L'océan

Tel le fond de l'océan qui reste immuable malgré les tempêtes et les tremblements de terre, le bodhisattva, dont la bodhicitta est soutenue par la perfection de la patience, reste calme et imperturbable face à sa souffrance et aux agressions des autres. Sachant qu'un seul accès de colère détruit des mérites incalculables, il demeure patient dans toute situation.

8. Le diamant

Tel un diamant qui peut couper toutes sortes de matériaux sans jamais se briser, la bodhicitta soutenue par l'effort joyeux est dotée d'une grande force et peut anéantir tous les obstacles sur son passage, et ce, jusqu'à l'atteinte de la bouddhéité.

9. La montagne

Telle la montagne qui reste inébranlable malgré les vents ou les marées, la bodhicitta soutenue par la concentration unifiée permet au pratiquant de demeurer stable sur son objet de méditation sans jamais être distrait par l'agitation ou la léthargie.

10. Le médicament

La bodhicitta soutenue par la perfection de la sagesse guérit des poisons de l'ignorance et des émotions perturbatrices. Elle est le remède contre les voiles à la libération et à l'omniscience.

11. L'ami spirituel

L'ami spirituel est celui qui, s'adaptant à tous les êtres, aide chacun selon ses capacités et ses aspirations particulières. La bodhicitta soutenue par la perfection des moyens habiles permet au bodhisattva de trouver les moyens appropriés à chaque être pour lui être bénéfique selon ses désirs et ses aspirations.

12. Le joyau qui exauce les souhaits

Un joyau qui exauce les souhaits nous permettrait de voir tous nos vœux se réaliser. De même, la bodhicitta soutenue par la perfection de la prière peut accomplir tous les souhaits tant pour soi-même que pour autrui.

13. Le soleil

Grâce au pouvoir du soleil, les jeunes pousses croissent plus rapidement et se développent jusqu'à devenir de belles grandes plantes. La bodhicitta soutenue par la perfection du pouvoir amène tous les êtres à se développer et à mûrir selon leur karma particulier sur la voie vers l'éveil.

14. Le chant

Une belle chanson plaît à tous. De même, les enseignements du Dharma émis par un bodhisattva apaisent la souffrance et procurent un grand bonheur à ceux qui les écoutent. La bodhicitta de ce niveau est soutenue par la perfection de la sagesse primordiale.

15. Le grand roi

Par son grand pouvoir et son influence, le grand roi ne manque de rien et arrive à satisfaire les besoins de tous ses sujets et à assurer leur protection. De la même façon, avec la bodhicitta soutenue par la clairvoyance, le bodhisattva peut veiller sur tous les êtres avec équanimité.

16. Le trésor accumulé

La bodhicitta soutenue par une grande accumulation de mérites et de sagesse ressemble à une caverne aux trésors où l'on trouve tout ce dont on a besoin. Le bodhisattva peut alors satisfaire tous les besoins que les êtres manifestent pour se développer jusqu'à l'éveil.

17. La grande route

La grande route nous mène à notre destination finale. La bodhicitta soutenue par les 37 facteurs d'éveil est comme la grande route vers la bouddhéité. Tous les aryas l'empruntent pour se rendre à l'état de bouddha.

18. Le grand véhicule

Montés à bord du grand véhicule de la bodhicitta, soutenue par la compassion et la vision pénétrante, nous nous dirigeons à grande vitesse vers l'omniscience.

19. La fontaine intarissable

Grâce à la bodhicitta soutenue par la mémoire, il n'y a pas de limites aux connaissances et aux qualités que nous pouvons acquérir et développer dans le but d'aider l'infinité des êtres. Comme on déduit logiquement qu'il y a du feu lorsqu'il y a présence de fumée, le bodhisattva de ce niveau acquiert toujours de nouvelles connaissances par sa profonde logique déductive.

20. Le son mélodieux

Telle une douce mélodie qui nous rend joyeux, l'écoute des enseignements de celui qui possède la bodhicitta soutenue par la joie du Dharma, captive les êtres et leur apporte un grand bonheur.

21. La rivière

Telle la rivière qui coule naturellement vers l'océan, la bodhicitta soutenue par le chemin donne au bouddha la capacité d'aider les autres sans se fatiguer, de façon naturelle et spontanée, avec la seule pensée de les libérer de la souffrance.

22. Le nuage

Tel le nuage qui nourrit tout ce qui vit par la pluie, la bodhicitta soutenue par le corps de vérité d'un bouddha l'amène à accomplir, dans une parfaite impartialité, toutes sortes d'activités éveillées. Par différentes émanations, il apporte le bonheur à tous les êtres sensibles.

Chacun des vingt-deux exemples de bodhicitta correspond à un niveau d'apprentissage du véhicule mahayana, depuis l'entrée dans la voie de l'accumulation jusqu'à la bouddhéité. Les trois premiers exemples se réfèrent au petit, au moyen et au grand stades de la voie de l'accumulation. Le quatrième exemple fait référence à la voie de la préparation. Le cinquième exemple comprend la voie de la vision et celle de la méditation et représente la première perfection et la première terre des bodhisattvas. Les neuf exemples suivants correspondent aux neuf autres perfections et neuf autres terres. Du quinzième au dix-neuvième exemple, on retrouve d'autres descriptions de la dixième terre. Les trois derniers exemples sont reliés à la préparation à l'omniscience et à son atteinte. Bien que tous ces exemples fassent référence à des niveaux et des qualités spécifiques sur la voie, ils font tous partie intégrante de la bodhicitta.

LE DÉVELOPPEMENT DE LA BODDHICITA

Plusieurs facteurs contribuent au développement de la bodhicitta jusqu'à l'éveil.

Les quatre causes

1. Être d'une excellente lignée, c'est-à-dire avoir cultivé les qualités nécessaires au développement de la bodhicitta lors de nos vies passées.

2. Rencontrer un ami spirituel qui pourra nous guider correctement sur la voie.

3. Posséder une grande compassion pour tous les êtres sensibles.

4. Ne pas être découragé par les difficultés du cycle des existences.

Les quatre conditions

1. Après avoir vu ou entendu des bouddhas, des bodhisattvas ou leurs émanations, s'élève en nous un grand désir de devenir comme eux.

2. Après avoir entendu parler du mahayana et de ses bienfaits, s'élève en nous un grand désir d'atteindre l'éveil.

3. Après avoir vu que les enseignements du mahayana sont en déclin, s'élève en nous un grand désir de le pratiquer avant qu'il ne disparaisse.

4. Après avoir vu que tous les êtres sensibles sont submergés par la douleur, s'élève en nous un grand désir de les secourir.

Les quatre forces

1. La force personnelle: nous développons la bodhicitta par nos propres efforts.

2. La force des autres: nous développons la bodhicitta grâce à l'influence positive de notre lama.

3. La force des causes: les empreintes karmiques de la pratique de la bodhicitta dans nos vies antérieures nous amènent à la faire croître.

4. La force de la préparation: la pratique de la bodhicitta dans cette vie est engendrée lorsque les préparations nécessaires sont effectuées ou lorsqu'elles l'ont été dans des vies antérieures.

Les quatre particularités

1. La bodhicitta fait naître en nous une grande joie à travailler pour le bien des autres et élimine toute peur ou découragement.

2. Elle procure un grand enthousiasme à œuvrer au bien des êtres et anéantit toute fatigue.

3. Elle est extrêmement bénéfique tant pour les autres que pour soi.

4. Elle est la source de tous les accomplissements de l'éveil.

Les quatre niveaux de bodhicitta

1. L'inspiration: le bodhisattva des deux premières voies est inspiré à atteindre la réalisation de la vraie nature des phénomènes.

2. L'intention résolue: le bodhisattva des sept terres impures a réalisé la vacuité de toute chose et développe l'amour universel et la grande compassion. Il est résolu à déchirer les voiles de la libération.

3. La pleine maturité: le bodhisattva des trois terres pures éradique progressivement les voiles à l'omniscience et son esprit devient mûr par la réalisation de la bouddhéité.

4. L'affranchissement de tout voile: le bouddha est complètement purifié des voiles à la libération et à l'omniscience.

Les trois manières de développer la bodhicitta

1. Tel un roi: celui qui développe la bodhicitta, tel un roi qui veut le bien de ses sujets, pense à obtenir d'abord la bouddhéité pour lui-même afin de pouvoir servir les autres par la suite.

2. Tel un berger: celui qui développe la bodhicitta, tel un berger qui guide ses moutons, cherche à mener les autres à la bouddhéité d'abord et lui-même par la suite.

3. Tel un batelier: celui qui développe la bodhicitta, tel un batelier qui conduit ses passagers, cherche à mener les autres à la bouddhéité en même temps que lui.

Les deux types de bodhicitta

1. La bodhicitta d'aspiration: elle naît à la première voie (accumulation) et se termine au moment d'atteindre l'éveil.

2. La bodhicitta d'engagement: elle naît à la première voie et continue après avoir atteint l'éveil.

Les deux natures de la bodhicitta

1. La bodhicitta conventionnelle: elle se réfère à l'aspect «méthode» de la voie vers l'éveil et aux deux premières voies (accumulation et préparation). Le développement de la bodhicitta conventionnelle a été expliqué par Atisha avec la méthode des six causes et un effet et par Shantideva avec la méthode d'échange de soi avec les autres. Par la suite, plusieurs maîtres ont développé ces deux principales méthodes. Par exemple, Lama Tsongkhapa a complété la technique d'Atisha en y ajoutant un point, celui de l'équanimité. Guéshé Chékawa a expliqué l'entraînement de l'esprit en sept points et Guéshé Langri Tangpa a composé les huit versets sur l'entraînement de l'esprit. La bodhicitta que nous cherchons à faire naître doit venir du plus profond de notre cœur. Elle constitue un engagement où notre seule préoccupation est celle d'œuvrer au bien de tous les êtres. Un simple souhait est bon, mais il ressemble un peu à la partie extérieure de la canne à sucre: bien que sucrée, celle-ci n'est rien en comparaison avec l'intérieur, avec le nectar, la bodhicitta conventionnelle.

2. La bodhicitta ultime: le qualificatif «ultime» que l'on donne ici à labodhicitta représente l'aspect «sagesse» de la voie. Il implique la méditation sur la vacuité des phénomènes. La bodhicitta ultime débute dès l'entrée dans la troisième voie (vision) et est présente sur les dix terres des bodhisattvas ainsi qu'à l'éveil.


Note: Voir Les cinq voies, Centre Paramita de bouddhisme tibétain de Québec, collection La philosophie bouddhiste tibétaine, 2005, 24 p.