Abonnement Dons Devenir membre Admin
BienvenueLama Lobsang Samten
Guéshé Sangpo
EnseignantsActivitésLa philosophie bouddhiste tibétaineAlbum photoBoutiqueParrainez un TibétainLe Centre ParamitaLiens utilesNous contacterCarte du site

Situation du Tibet

L'exil

Lama Samten a quitté son pays afin d'échapper à la répression imposée à son peuple.  Cinquante-cinq ans après l'occupation du Tibet par la Chine, soit depuis 1949, le monde ignore encore ce qui s'est passé, l'ampleur de la terreur, de la destruction et du génocide systématique que le peuple tibétain a subi et continue de subir. 

Sur une population de six millions d'habitants, plus d'un million deux cent mille tibétains ont trouvé la mort de façon atroce. De grandes superficies des vastes forêts du Tibet, aussi indispensables à l'écologie mondiale que celles de l'Amazonie, ont été abattues. Sa faune a été massacrée et certaines espèces sont presque disparues. Ses plateaux et ses rivières sont pollués par des déchets nucléaires. Près de six mille quatre cents monastères ont été détruits.

Les femmes tibétaines sont stérilisées et avortées sans leur consentement. Le peuple tibétain est menacé d'extinction et ce qui faisait la gloire de sa culture a été presque totalement détruit dans sa propre patrie. 

Dès le début de l'occupation, un grand nombre d'atrocités ont été commises. Les maîtres spirituels, les moines et les nonnes ont été les premières cibles des communistes chinois qui désiraient avant tout briser l'esprit même de la population en effaçant toute trace de vie religieuse. Au cours des années, d'innombrables récits témoignent de morts bouleversantes et extraordinaires, survenues dans les pires circonstances.

Lama Samten explique que jamais le coeur pur des Tibétains n'a été atteint, et que ces événements terribles soulignent la splendeur de cette vérité que les Chinois s'acharnaient à détruire, rendant ainsi un ultime hommage à cette profonde philosophie. 

D'ailleurs, Lama Samten ajoute que les Chinois qui agissent de cette façon souffrent bien plus que les Tibétains, car la malveillance, la colère et l'agressivité qu'ils ont en eux les empêchent d'être heureux.

Quelques images du Tibet

Pour plus d'informations sur la situation du Tibet d'hier et d'ajourd'hui , visiter le site du Comité Canada Tibet www.tibet.ca

Voir aussi www.tibet.com et www.tibet.net


Situation in Tibet

The Exile

Lama Samten flew from his country in order to avoid imprisonment and torture. Since 1959, more than fourty years after the Tibet occupation, the world still doesn’t know what happened: the magnitude of terror, obstruction and the systematic genocide that the Tibetan people underwent and which still goes on to this day. On a populace of 6 millions inhabitants, more than 1 200 000 Tibetans died in atrocity. Its extensive forest, as indispensable to the world’s ecology as the Amazone’s was chopped and its fauna entirely slaughtered. Its plateau and rivers are completely polluted with radioactive waste, more than 6400 monasteries were destroyed and Tibetan women are aborted and sterilized against their will.

The Tibetan nation faces extinction, and what was once its pride and culture was almost totally eradicated in its own homeland. Right from the beginning of the occupation in 1949, a large number of atrocities were committed. Spiritual masters, monks and nuns were the first target of the Chinese communist. In fact, the Chinese wanted to break the spirit of the population first by erasing all traces of religious life. During the course of the year, countless narratives relate shocking and extraordinary death that occurred in the worst circumstances.

Lama Samten explains that the Tibetan pure hearth was never touched. Those terrible things carry the testimony of this truth that the Chinese tried to destroy and give an ultimate tribute to this philosophy. In fact, Lama Samten points out that the Chinese suffers more than the Tibetans, because in themselves they found ill-will, anger and agressivity, which prevent them from being happy.